Des courses sans emballages, j’en rêve ! Et pourquoi on ne pourrait pas acheter presque tout « en vrac » ?

vrac

A la recherche de l’épicerie sans emballages

Il y a quelques semaines, voyant ma poubelle jaune grossir (la poubelle jaune, là où j’habite, ce sont les déchets d’emballages plastique, métal, tetrapack etc), je me suis demandée si je ne pouvais pas réduire la quantité de ces emballages en trouvant un magasin qui vendrait au moins les produits secs en vrac. Le riz, les pois chiches, les lentilles, le couscous, le boulgour, le quinoa, le millet, les haricots secs, les fruits secs, les oléagineux, les noisettes, noix, amandes, et même les épices, le thé, le café, et toutes ces bonnes choses.

Dans les magasins bio de ma ville, pas de produits en vracs. Tout est emballé. Au marché, on ne trouve que les produits frais, fruits et légumes, fromages, tofu etc. Un stand d’épices parfois… C’est déjà pas mal mais peut mieux faire ! Auprès de mon livreur de fruits et légumes bio de saison et locaux, pas trace non plus de vrac. Le plus proche serait le Serpent Vert, à Strasbourg. Mais franchement, je ne me rends pas assez souvent à proximité des magasins en question pour que cela vaille le coup.

Pourtant le vrac (bio ou pas) en magasin, ça existe

Lors d’un voyage en Suède, il y a 3 ans, j’ai vu un magasin bio de quartier qui proposait ce service, principalement pour l’épicerie sèche. Les clients venaient avec leurs récipients et les faisaient remplir. En l’absence de récipients, les produits étaient emballés dans un sachet en papier recyclé, le plus banal qui soit.

A Londres, un superbe magasin existe depuis 2007. Catherine Conway, la fondatrice de Unpackaged, était convaincue que les clients voulaient faire un geste pour l’environnement en achetant moins d’emballages. Elle souhaitait allier l’utile à l’agréable en présentant ses produits dans les contenants de son choix, un peu à la manière d’une épicerie d’antan (les biscuits dans des grosses jarres en verre, etc). L’idée, c’était de créer une très jolie boutique qui donnerait envie aux gens de venir remplir leurs contenants chez elle.

L’épicerie sans emballage, mode d’emploi

Comment ça marche ?
- les clients apportent leurs boîtes, contenants de toutes sortes. S’ils oublient, ils peuvent acheter sur place des contenants réutilisables
- on pèse le contenant et on choisit ses produits dans la quantité voulue
- on rentre chez soi et on revient pour remplir lorsque c’est vide !

Un choix large de produits non emballés Chez Unpackaged, on trouve plein de produits : jugez par vous-même : biscuits, gateaux, pain, bonbons, chocolats, réglisse, chewing-gum, du vin, du cidre, des boissons alcoolisées, des jus de fruits et autres boissons sans alcool, des huiles, des vinaigres, des confitures et des chutneys, du lait de coco (!), des tomates séchées, des fromages et tous les produits laitiers, des épices, des noix, des thés, du café, des fruits et légumes, riz, lentilles, boulgour, sucre, farine, etc etc Il y a aussi des produits ménagers et des cosmétiques.

L’équipe de Unpackaged a commencé sur un marché et maintenant ils conseillent les enseignes qui veulent passer au « sans emballage ». Une belle avancée !

C’est dingue, non ? Un volontaire pour créer un tel concept dans le coin ?